« LE SCORPION – 5. La vallée sacrée », Marini & Desberg

Le Destin a posé sa marque

Bien le bonjour jeunes gens !

On se retrouve aujourd’hui pour continuer notre voyage en terres inconnues avec notre héro charismatique 🥰 J’adore quand mes lectures me font voyager vers des contrées lointaines que j’ai toujours rêvé de voir… Et je pense ne pas être la seule ! En effet, séduits par les voluptés des nuits d’Arabie, nombreux sont ceux qui rêvent de percer les secrets de ces terres magiques, et de lever le voile sur les mystères qu’elles recèlent…

Dans ce 5ème opus de la saga du Scorpion, les auteurs nous ont régalé avec des planches hautes en couleurs et des rebondissements des plus intéressants ! Toujours publié aux éditions Dargaud, je dois bien avouer que ce numéro m’a particulièrement séduite, car je pense que c’est mon préféré de toute la saga pour l’instant ! 🤩

Résumé :

L’infâme cardinal Trebaldi a été élu pape sur la foi d’un prétendu miracle d’une fausse croix de saint Pierre. La découverte de la vraie croix dénoncerait l’imposture. Trebaldi le sait, mais aussi ses ennemis, dont le Scorpion parti en Cappadoce sur une piste de la relique authentique liée au fabuleux trésor des Templiers…

Dans les archives du sultan d’Istanbul, le Scorpion a découvert un manuscrit selon lequel la croix sur laquelle fut crucifié saint Pierre ne reposerait pas à Rome, mais à Karabas, un bourg de Cappadoce. Sûr que le Scorpion le conduira à la relique authentique, Trebaldi a lancé derrière lui son implacable homme de main Rochnan. Celui-ci a pour devoir de s’emparer de la vraie croix et de détruire toute trace de l’imposture sur laquelle Trebaldi a manigancé son élection. Pour le Scorpion, ce qui importe est de prouver les crimes et manœuvres frauduleuses de celui qui l’a frappé d’infamie.

Epié par la vénéneuse gitane Méjaï également de la partie, traqué par Rochnan et ses moines guerriers, attaqué par les bandits qui écument la région, il parvient à poursuivre sa route au péril de sa vie, glanant çà et là des informations. Il apprend ainsi que les falaises de Cappadoce sont percées d’autant de sanctuaires que de secrets, mais qu’un vieux chevalier allemand du nom de Von Eschenbach s’y est retiré, qui pourra le guider… A Karabas, fouille déjà l’aventurière Ansea Latal qui se dit mandatée par un rival évincé du nouveau pontife. Méjaï, qui y a débusqué Von Eschenbach, compte sur ce dernier pour devancer tout le monde. Le vieil Allemand est cependant lui-même à la recherche de la fameuse croix : celui qui la trouvera, trouvera la cachette du fabuleux trésor des Templiers !

Une légende séculaire

Noyé dans les écrits relatant l’histoire d’un trésor immense caché des siècles auparavant par les Templiers, le Scorpion ne sait plus où donner de la tête et se sent perdu. Surtout qu’il ne peut même pas compter sur les héritiers de l’ordre étant donné qu’ils ont tous été exterminés il y a bien des années. Du moins, c’est ce que croit notre héro, qui finira par apprendre l’existence d’une personne qui pourrait bien lui être d’une aide des plus précieuses pour retrouver ce trésor perdu…

Enfoncé dans les terres abritant majoritairement des fidèles d’une croyance étrangère à la sienne, Scorpion sait qu’il doit se montrer prudent. En effet, les catholiques et les musulmans se font la guerre depuis des siècles, et ces derniers n’ont pas oublié l’oppression qu’ils ont subi à cause des Templiers agissant au nom de la foi catholique. C’est pourquoi les hommes de mains du nouveau pontife ne sont pas le seul danger guettant notre aventurier, car bientôt de nouveaux protagonistes entrent dans la danse pour corser sa mission.

Des ennemis toujours plus nombreux

En croisant la route du Scorpion, certains opportunistes comprennent qu’il pourrait être l’instrument de leur fortune. Entre courses poursuites et combats d’épée, beaucoup recherchent activement le Scorpion afin de lui arracher ses secrets. Mais ce dernier n’est pas une proie facile, et il n’est jamais là où on l’attend.

Les compagnons de voyage de notre aventurier, qui jusqu’ici lui avaient toujours apporté une aide précieuse, finissent par révéler leur vrai visage et le trahir. Et ce pour des raisons totalement inattendues. Abandonné, dans une situation des plus compliquées, Scorpion devra faire preuve d’ingéniosité pour se sortir d’affaire…

J’ai vu la vérité sur les murs et il m’a fallu en porter le poids

Des énigmes insolubles

Sur les traces de la véritable relique, notre héro tente tant bien que mal d’assembler les indices entre eux afin de leur donner un quelconque sens. Mais ceux-ci se font rares, et il n’est pas chose aisée de les déchiffrer. Bien souvent, ils mènent sur la voie d’un danger toujours plus grand

Hormis cette recherche folle pour dénicher la relique sacrée, la chasse à l’homme contre le Scorpion continue toujours. Et la raison poussant Trebaldi à s’acharner sur le Scorpion commence à se dessiner doucement, son origine semblant se trouver dans un passé commun aux deux hommes. Un passé liant leur deux familles…

🦊🦊🦊🦊🦊/5


Je vous l’avais bien dit que j’avais adoré ce numéro ! 🤩 Vous connaissez cette saga ? Sinon vous lisez quoi comme BD ? Dites-moi tout dans les commentaires ! 👇🏻

En attendant la prochaine chronique, je vous invite à me rejoindre sur mon Instagram. J’y poste du nouveau contenu tous les jours ! 😉

Sinon vous pouvez aller jeter un œil sur mes précédents articles !

« Sur des mers plus ignorées », Tim Powers

Les mers et les climats sont ce qu’ils sont ; vos navires doivent s’y adapter ou sombrer.

Qui n’a jamais entendu l’appel de l’océan quand il se tenait face à cet horizon bleu lors de ses vacances ? Le nombre de fois où j’ai eu envie d’apprendre à naviguer et de partir à l’aventure, guidée uniquement par les vents venus des quatre coins de la Terre… Mais ça c’était avant de me rappeler que j’avais une peur bleue des profondeurs depuis que j’avais manqué de me noyer quand j’avais 10 ans. C’est une histoire que je vous raconterai peut-être un jour…

Bien le bonjour jeunes gens !

Aujourd’hui je vous retrouve avec cet article que vous m’avez réclamé depuis un moment déjà : ma chronique de ce roman d’aventures relatant une histoire de pirates 🏴‍☠️

« Sur des mers plus ignorées » est un roman écrit par Tim Powers et publié aux éditions Bragelonne. Ce récit relate l’histoire d’un marin nommé Jack qui rejoint la piraterie après que le navire sur lequel il voguait soit attaqué par des pirates. Apprenant rapidement les ficelles de son nouveau métier, il affronte les plus sinistres dangers pour sauver la vie d’une belle jeune fille. Entre magie vaudoue, zombies, puissances maléfiques, mais surtout le terrible Barbe-Noire, c’est pour parvenir à ses fins qu’il entame une quête périlleuse, à la recherche de la fontaine de Jouvence.

Pourquoi j’ai abandonné cette lecture ?

Vous l’aurez compris, cette chronique ne rejoindra pas celles de d’habitude car il est impossible pour moi d’en faire une chronique complète étant donné que je n’ai pas réussi à lire ce roman jusqu’à la fin. Ce qui me surprend énormément car tout commençait si bien, et ce pour de multiples raisons !

Non mais regardez-moi cette couverture déjà ! Comment un aussi beau bébé a-t-il pu me décourager à ce point ?! 😭Des tons bleus (ma couleur préférée), des enluminures dorées, l’illustration d’un navire en pleine tempête…la recette parfaite pour déclencher un gros coup de cœur chez moi ! #incomprehension

C’est en plus le roman qui a inspiré le célèbre film Pirates des Caraïbes: la fontaine de Jouvence, un de mes films préférés. Et puis qui dit Johnny Depp dit que je vais être totalement fan (j’aime trop cette saga c’est abusé) #doubleincomprehension

En plus de ces deux points ultra positifs, il y avait d’excellentes critiques sur Instagram et sur l’ensemble de la toile de manière générale, ce qui m’a donc fortement encouragée à me plonger dans cette lecture !

Pour couronner le tout, le début de ce roman était vraiment excellent : alors que souvent le prologue et les premiers chapitres ont parfois tendances à traîner en long le temps de planter le décor et de faire intervenir l’intrigue, ici notre curiosité était piquée au vif dès la toute première page car l’action est tout de suite au rendez-vous ! Les péripéties sont présentes à chaque chapitre (du moins dans tous ceux que j’ai lu) et on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Alors pourquoi ai-je abandonner cette lecture ?! Tout simplement à cause d’un lexique de la navigation complètement omniprésente. Les termes navals se suivent et s’enchaînent, j’avais l’impression de les voir se multiplier au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture. Habituellement je n’ai rien contre quelques termes de vocabulaire précis car je trouve que ça a le mérite de donner plus de vraisemblance au roman et de l’ancrer un peu plus dans le réel. Mais quand on passe plus de temps à chercher des définitions qu’à lire, ça a le don de me faire perdre patience. D’où mon abandon, donc !

🦊🦊/5


J’espère ne pas vous avoir découragés, car il est important de se faire son propre avis dans ce genre de circonstances je trouve. En tout cas, si vous décidez de tout de même tenter votre chance, je serai ravie de savoir ce que vous en pensez ! Et si vous l’avez déjà lu, dites-moi tout dans les commentaires ! 😉

À très bientôt pour un nouvel article ! 👋

Aurélia